Combien de poids mon toit de VR peut-il supporter ? Est-il sécuritaire de marcher ?

Il arrive un moment dans la vie de chaque propriétaire de VR où il doit grimper sur le toit du véhicule. Plus qu’un simple balayage rapide, vous devrez peut-être monter sur le toit et passer du temps là-haut. Cela vous rend prudent, comme si le toit ne pouvait pas supporter votre poids ? Quel poids un toit de VR supporte-t-il de toute façon ?

Les toits de VR peuvent supporter en moyenne 220 à 250 livres. Pour déterminer la limite de poids de votre toit de VR, vérifiez l’échelle. Il devrait inclure une cote de limite de poids. Vous pouvez également consulter votre manuel du propriétaire ou contacter le fabricant.

Dans l’article d’aujourd’hui, nous fournirons plus d’informations sur le poids qu’un toit de VR peut supporter, y compris des exemples réels de vos marques et modèles de VR préférés. Nous discuterons également de la façon de monter en toute sécurité sur votre VR et de traverser le toit. Vous ne voudrez pas le manquer !

Quel poids un toit de VR peut-il supporter ? Exemples réels de limites de poids de toit de VR

Comme nous l’avons dit dans l’introduction, il est inévitable que vous soyez sur le toit de votre VR à un moment donné. Lors de la conception de VR modernes, les fabricants en tiennent compte. La limite de poids du toit doit être au moins suffisante pour supporter une personne de poids moyen.

La limite de poids générale pour le toit de votre VR se situe entre 250 et 280 livres, mais elle peut être supérieure et parfois même inférieure selon le VR. Nous parlerons dans la section suivante des facteurs qui peuvent influencer le poids qu’un toit de VR peut supporter, alors continuez à lire.

Si vous voulez voir des exemples concrets de limites de poids de toit de VR, nous les avons.

  • Forest River 2012 Cherokee 28BH – 225 livres ou plus
  • Keystone RV Outback 292BH – 250 livres
  • Tradewinds 300 Caterpillar – 250 livres
  • Jayco Lightweight TT X23B – 220 livres ou plus

Que faire si votre VR ne figure pas dans la liste ci-dessus ? Comment savoir combien de poids il peut supporter ? Vous disposez de trois méthodes fiables.

Vérifier l’échelle de toit

Le toit de votre VR lui-même ne fournira pas de limite de poids. Ces informations, si elles se trouvent n’importe où sur votre véhicule, seront imprimées ou en relief sur l’échelle de toit elle-même. Comme pour toute autre partie de votre VR, suivez cette cote de poids à la lettre.

Conseil de pro : s’il n’y a pas d’échelle, il n’est probablement pas sûr de marcher dessus ! Assurez-vous de consulter ces informations avant de marcher sur le toit.

Parcourez le manuel du propriétaire

Si votre échelle de toit de VR est vieille et décolorée ou si vous ne trouvez pas le poids nominal, cela ne fait pas de mal de feuilleter votre manuel du propriétaire. Vous possédez votre VR depuis un certain temps et il vous est arrivé de perdre votre manuel du propriétaire entre-temps? Aucun problème. De nombreux manuels du propriétaire de VR sont disponibles en ligne avec l’aimable autorisation de votre fabricant.

Contactez le fabricant de VR

Si tout le reste échoue et que vous ne trouvez nulle part les informations sur la limite de poids du toit du VR, contactez le fabricant. Vous pouvez les appeler, leur envoyer un e-mail, voire passer en personne si cela vous convient. Le fabricant doit avoir ces informations facilement disponibles afin que vous puissiez obtenir la réponse que vous cherchez.

Facteurs pouvant influencer la limite de poids d’un toit de VR

Avec certains VR, la limite de poids du toit n’est que d’un peu plus de 200 livres. Pour d’autres, c’est plus proche de 250 livres. Pourquoi une telle différence ? Voici quelques facteurs qui peuvent déterminer la limite de poids du toit de votre VR.

Marque de VR

Les marques de VR de luxe avec une attitude sans dépenses n’utiliseront que les matériaux les plus haut de gamme lors de l’assemblage et de la construction du VR. Cela vaut également pour la composition du toit. Vous pouvez vous attendre à ce que si vous payez un joli centime pour votre VR, il aura probablement une limite de poids de toit plus élevée qu’un véhicule moins cher.

Taille du VR

Un autre facteur à prendre en compte est la taille de votre VR. Il est logique qu’un petit VR comme une caravane ou une classe B ne puisse tout simplement pas supporter autant de poids qu’un VR de classe A. La classe B manque de taille et de poids.

Matériau du toit

La dernière raison pour expliquer les fluctuations des limites de poids du toit de VR est la composition du toit lui-même. Dans notre article sur la durée de vie d’un toit de VR, nous avons présenté un tableau pratique présentant les différents matériaux de toit.

Voici un bref récapitulatif de cet article des différents matériaux utilisés pour les toits de VR.

  • Caoutchouc EPDM : Le caoutchouc monomère d’éthylène propylène diène ou le caoutchouc EPDM ne se bosse pas, ne s’érafle pas et ne se raye pas, mais il peut se perforer assez facilement. La plupart des toits en caoutchouc EPDM durent de 10 à 12 ans.
  • Caoutchouc TPO : Un autre type de toiture en caoutchouc est la polyoléfine thermoplastique en caoutchouc ou le caoutchouc TPO. Cette toiture est assemblée en plis, de sorte que certaines versions de caoutchouc TPO peuvent être plus épaisses et plus durables et d’autres avec moins de plis moins. Une couche de stratifié est souvent incluse pour éviter les fissures prématurées. Les toits en caoutchouc TPO durent également 10 à 12 ans.
  • Fibre de verre: La toiture en fibre de verre pour VR est disponible en petits morceaux ou en une seule pièce selon le fabricant. Bien que la fibre de verre soit l’un des matériaux de toiture les plus chers, elle est personnalisable et durable. Un toit en fibre de verre peut être bon pour 20 ans ou plus.
  • Aluminium: Le matériau de toiture le plus économique est l’aluminium, qui est principalement résistant aux perforations mais pas à la chaleur. Les toits en aluminium ne sont certes pas très attrayants, mais ils sont résistants et durent plus de 20 ans dans de nombreux cas.

Raisons pour lesquelles vous devez accéder au toit de votre VR

Pourquoi avez-vous même besoin de vous lever sur le toit de votre VR en premier lieu ? Pour toute une multitude de raisons que nous allons aborder maintenant.

Inspections de toit

Dans le cadre de votre routine d’entretien et certainement avant l’hivérisation, vous devez grimper sur votre toit et lui donner un examen approfondi. Le toit de votre VR fait partie du squelette structurel de votre véhicule, donc si quelque chose ne va pas, vous ne pouvez pas faire confiance au plafond au-dessus de votre tête. Ce n’est pas une façon de vivre !

Nettoyer le toit

Une ou deux fois par an, vous devez polir le toit de votre VR. Malheureusement, il s’agit toujours d’un processus manuel, ce qui signifie grimper sur le toit avec votre seau d’eau et votre savon et nettoyer le toit vous-même.

Réparations de toit

Le troisième cas dans lequel vous devrez passer du temps sur le toit de votre VR est si le toit tombe en désordre et nécessite des réparations. Des réparations mineures sont réalisables par vous-même, mais si le toit présente des perforations profondes, des fissures importantes ou d’autres dommages importants, vous feriez bien mieux de contacter le fabricant ou un service de réparation de VR.

Comment marcher sur le toit de votre VR

Pour la première fois, vous montez sur le toit de votre VR. C’est normal d’être un peu nerveux, mais ne vous inquiétez pas, vous avez ça. Nous allons maintenant vous présenter quelques étapes pratiques que vous pouvez suivre pour grimper sur le toit, le traverser, puis redescendre en toute sécurité.

Étape 1 : Évaluez l’échelle de toit de votre VR

L’échelle est votre point d’accès au toit de votre VR, vous voulez donc vous assurer qu’il est dans un état optimal. Vérifiez tout ce qui pourrait être mal avec l’échelle, y compris les boulons ou les vis desserrés ainsi que les supports de montage pliés ou les bras d’échelle.

Si votre échelle est en mauvais état, vous devez vous abstenir de grimper pour le moment. Si tout va bien avec l’échelle, continuez.

Étape 2 : Monter à l’échelle

Testez votre échelle avant de l’escalader en atteignant le barreau le plus élevé, puis en vous accrochant. Balancez-vous un peu dans un sens, puis dans un autre. Les points de montage bougent-ils ? Ils ne devraient pas.

Vous êtes alors prêt à grimper. Prenez-le un échelon à la fois jusqu’à ce que vous atteigniez le sommet du toit du VR.

Étape 3 : Mettez du contreplaqué sur le toit

Il est recommandé d’avoir du contreplaqué tel que des 2×4 ou des 4×8 à portée de main lorsque vous redimensionnez le toit de votre VR. Le bois répartira votre poids de manière à ne pas créer ou exposer de points faibles potentiels sur le toit.

Étape 4 : Marchez prudemment

Tous les toits de VR, même les plus récents, ont des zones plus faibles par rapport aux plus fortes. Toutes les zones proches du flanc sont considérées comme plus solides car elles sont renforcées avec plus de soutien. Le centre du toit est en fait le pire endroit où aller car cette zone a tendance à être moins soutenue que les autres parties du toit.

Une autre partie du toit à éviter est les ouvertures ou les découpes où se trouvent les accessoires. Ces taches sont naturellement vulnérables. Tout ce qu’il faut, c’est que vous appliquiez votre poids et vous pourriez créer un trou à votre taille à travers le toit de votre VR.

Étape 5 : Faites votre travail, puis descendez

Que vous ayez besoin de réparer le toit de votre camping-car, de le nettoyer ou simplement d’y jeter un coup d’œil, essayez de ne pas traîner. Travaillez rapidement puis descendez du toit. Descendez lentement votre échelle, en gardant votre corps vers les échelons plutôt que loin.

Est-il sécuritaire d’aller sur le toit de votre VR ? Ce qu’il ne faut pas faire sur le toit

Vous avez une autre question. Est-il sécuritaire de grimper sur le toit de votre VR ? La plupart du temps, oui, mais une erreur de l’utilisateur peut évidemment changer cela. Voici certaines choses que vous ne le faites pas voulez faire lorsque vous accédez au toit de votre VR.

Croix entre les chevrons

Les chevrons du toit de votre VR sont vos amis. Marchez dessus plutôt qu’entre eux, car vous pourriez marcher sur un point faible de votre toit.

Utiliser une échelle de VR endommagée

Une échelle endommagée est structurellement défectueuse. Essayer de l’escalader pourrait conduire à un désastre, comme l’échelle qui se désarticule et vous projette de votre camping-car sur le sol dur. Vous pourriez être gravement blessé dans un tel incident !

Si votre échelle ne tient qu’à un fil, cela vaut bien plus la peine de la remplacer que d’essayer de la réparer. Ensuite, vous pouvez monter et descendre de votre VR en toute tranquillité d’esprit.

Allez sur le toit même si vous êtes en surcapacité

Nous vous avons expliqué comment déterminer la limite de poids de votre toit de VR. Une fois que vous avez vérifié cette information, la pire chose que vous puissiez faire est de l’ignorer. Les limites de poids existent pour une raison. Lorsque vous vous frottez le nez à la limite de poids, rien ne dit si vous pouvez accéder au toit de votre VR sans le fissurer et le traverser. Ça ne vaut pas le risque.

Amenez une deuxième personne

Il n’y a rien de mal à avoir une deuxième personne comme guetteur pour s’assurer que vous montez sur le toit, mais elle ne devrait jamais vous rejoindre sur le toit. Même si ensemble vous étiez en quelque sorte à la limite de poids, les toits de VR ne sont pas destinés à plus d’une personne à la fois.

Dernières pensées

Les toits de VR peuvent supporter moins de 300 livres. Le poids exact autorisé sur le toit de votre VR dépend de l’état du véhicule, de sa taille et du matériau du toit. Maintenant que vous savez comment monter sur le toit et en revenir, vous pouvez donner la priorité à toujours le faire en toute sécurité. Bonne chance!