Comment fonctionne un compteur de vitesse Jet Ski ? Est-ce exact ?

Bien que la conduite d’un jet ski vous donne beaucoup de liberté, la limite de vitesse convenue par la Garde côtière est de 65 miles par heure. Pour déterminer si vous êtes à la bonne vitesse, vous devriez vérifier le compteur de vitesse de votre jet ski. Vous avez entendu des choses mitigées sur l’utilisation du compteur de vitesse, comme le fait qu’il n’est pas toujours précis. Est-ce vrai? Comment fonctionne le compteur de vitesse, de toute façon?

Les compteurs de vitesse de jet ski fonctionnent comme ceci : les câbles se connectent au compteur de vitesse et les câbles tournent, déplaçant un aimant interne dans la coupelle du compteur de vitesse. La coupelle indique la vitesse de votre jet ski, mais celle-ci est malheureusement rarement exacte, étant parfois décalée de 20, voire 30 milles à l’heure !

Attendez, c’est un énorme écart entre votre vitesse réelle et la vitesse mesurée. Pourquoi les compteurs de vitesse de jet ski sont-ils si imprécis ? Y a-t-il quelque chose que vous puissiez faire pour obtenir une lecture plus vraie afin de rester dans la limite de vitesse ? Nous discuterons de tout cela et plus encore dans cet article, alors assurez-vous de continuer à lire !

Comment fonctionne un compteur de vitesse Jet Ski ?

Comme tout véhicule, votre jet ski dispose d’un compteur de vitesse. Ceci est souvent intégré au tableau de bord mais peut être un appareil séparé (et plus facilement amovible). Lorsque vous accélérez sur votre jet ski, le compteur de vitesse se déplace également, affichant ce qui est censé être votre vitesse sur sa jauge.

Que se passe-t-il derrière la face extérieure du compteur de vitesse qui lui permet de déterminer votre vitesse ? Eh bien, le fonctionnement d’un compteur de vitesse de jet ski peut varier d’un modèle à l’autre, mais voici un aperçu de base du fonctionnement du compteur de vitesse.

Sortant du compteur de vitesse de votre jet ski, il y a une série de câbles appelés câbles d’entraînement. Ceux-ci sont suffisamment flexibles pour se déplacer, car ils doivent tourner souvent. Lorsque votre jet ski est au repos, les câbles d’entraînement doivent l’être aussi. Pour montrer votre lecture de vitesse, les câbles commenceront à tourner à mesure que vous gagnerez de la vitesse. Non seulement une section du câble bouge, mais aussi l’autre côté.

Le mouvement du câble le plus proche de l’aimant du compteur de vitesse active ce composant. L’aimant fait partie de la coupelle du compteur de vitesse, également appelée speedcup. Le speedcup comporte l’aiguille du compteur de vitesse, qui monte ou descend au fur et à mesure que vous gagnez et perdez de la vitesse.

L’aimant tourne autour de la speedcup, et ce faisant, il génère son propre champ magnétique. Maintenant, le speedcup est traversé par des courants électriques. Le couple de la speedcup augmente, forçant la coupelle vers la direction du champ magnétique. Au fur et à mesure que l’aimant se déplace plus rapidement, l’intensité du champ magnétique augmente, poussant l’aiguille de l’indicateur de vitesse vers le haut et vers le haut.

La dernière partie d’un compteur de vitesse de jet ski est un spiral. Ce petit composant peut surpasser la force du speedcup pour retenir le positionnement de l’aiguille lorsque votre jet ski n’est pas en mouvement. En d’autres termes, le spiral maintient l’aiguille à zéro.

Les lectures du compteur de vitesse du jet ski sont-elles exactes ?

Les pièces d’un indicateur de vitesse de jet ski ne sont pas si différentes de ce que vous verriez dans une voiture ou un camion. Pourtant, vous savez que lorsque vous montez dans votre véhicule et que vous voyez l’aiguille du compteur de vitesse bouger, vous pouvez être sûr que vous roulez réellement à cette vitesse.

Chez les propriétaires de jet ski, une tendance inquiétante est apparue. Leurs relevés de compteur de vitesse sont souvent inexacts, et pas seulement de 3 miles par heure, mais parfois de 30 MPH ou plus. Voici un sujet sur le forum Motomarine aujourd’hui avec des affiches déplorant ce fait même.

La plupart des jet-skieurs trouvent que leur compteur de vitesse dépasse largement leur vitesse réelle, mais certains pilotes ont noté que le compteur de vitesse était à la traîne. Ce dernier est une situation encore plus effrayante!

Cela peut vous sembler un phénomène étrange. Les jet-skis sont fabriqués pour être le summum de la performance. Les marques qui les fabriquent incluent Polaris, Honda, Kawasaki, Sea-Doo et Yamaha. Ce ne sont pas de petites entreprises inconnues, ni des marques peu familières avec les véhicules à moteur de toutes sortes.

Assurément, aucun fabricant de ce type ne produirait un jet ski ou tout autre véhicule avec un problème aussi flagrant qu’un compteur de vitesse imprécis. Cela doit être un problème avec les jet-skis plus anciens uniquement, n’est-ce pas ? Bien que ce serait bien si c’était le cas, ce n’est pas le cas. Les jet-skis de tous les fabricants et de tous âges peuvent avoir des compteurs de vitesse inexacts.

Pourquoi?

Le speedcup du compteur de vitesse de votre jet ski pousse l’aiguille en réaction à la force d’un champ magnétique, n’est-ce pas ? Et si ce n’était pas la seule force appliquée sur le speedcup ? Et si la roue de vitesse derrière la plaque de roulement vers le bas du ski créait sa propre force qui faisait que le speedcup déplace l’aiguille bien plus haut qu’il ne le devrait ?

Ce ne sont pas des hypothèses, car c’est exactement ce qui se passe. La roue speedo, qui repose dans l’eau, peut être affectée par toutes sortes de choses. Si l’eau est un peu sale, cela pourrait changer la façon dont elle tourne. Si votre plaque de conduite est ouverte et ventilée, cela peut également affecter la roue de vitesse.

Tout cela se traduit par une lecture de vitesse qui est loin d’être indicative de la vitesse à laquelle vous utilisez votre jet ski.

Est-ce si grave que votre compteur de vitesse de jet ski soit inexact ?

D’accord, donc la lecture du compteur de vitesse de votre jet ski n’est pas parfaite. Est-ce vraiment un si gros problème en fin de compte ? Après tout, tout le reste lié à votre jet ski fonctionne parfaitement, c’est juste le compteur de vitesse qui est un peu bancal.

C’est en effet un gros problème si votre compteur de vitesse est éteint. N’oubliez pas que la Garde côtière a mis en place des règles pour les jet-skieurs comme vous. Comme nous l’avons dit dans l’introduction, la limite de vitesse de la Garde côtière est de 65 MPH. Si vous dépassez cette vitesse parce que vous ne pouvez pas faire confiance à votre compteur de vitesse, vous pouvez être arrêté pour excès de vitesse dans le pire des cas.

Qui a le pouvoir de vous arrêter, demandez-vous ? La Garde côtière, pour commencer. En dehors d’eux, les bateaux des forces de l’ordre peuvent également vous arrêter et vous menotter.

Vous ne serez pas toujours nécessairement arrêté immédiatement. S’il s’agit de votre première infraction ou si vous n’allez pas très vite, vous ne pouvez recevoir qu’un avertissement verbal. Dans une telle situation, considérez-vous comme très chanceux.

La prochaine punition est de recevoir une contravention pour excès de vitesse en jet ski. Pire que cela est un ordre de fin de voyage, où vous devez retourner à terre immédiatement. Les forces de l’ordre s’attendront également à ce que vous répariez votre compteur de vitesse avant de pouvoir repartir.

Que pouvez-vous faire pour obtenir des chiffres plus précis de votre compteur de vitesse Jet Ski ?

D’accord, c’est donc pour la sécurité de tous et pour votre casier judiciaire impeccable que le compteur de vitesse de votre jet ski fonctionne mieux qu’il ne le fait actuellement. Quelles sont vos options pour produire des chiffres plus précis ?

Acheter un nouveau jet ski

Eh bien, pour commencer, vous pouvez mettre à niveau votre jet ski vers un nouveau modèle. Les jet-skis frais fabriqués en usine avec de nouveaux composants fonctionneront le mieux, y compris le compteur de vitesse. Cependant, emprunter cette voie conduit inévitablement à ce que votre compteur de vitesse tombe en panne à mesure que vous utilisez de plus en plus votre jet ski, vous êtes donc dans cette boucle sans fin d’achat de nouveaux jet skis. Ce n’est pas amusant financièrement.

Utiliser une application GPS Jet Ski

Vous pouvez également travailler avec ce que vous avez, en mesurant votre vitesse sur une application GPS conçue pour produire plus précisément des records de vitesse. Également connue sous le nom d’application d’odomètre, une application de compteur de vitesse GPS aurait une cote de précision d’environ 99%, mais cela dépend bien sûr de l’application que vous téléchargez.

Beaucoup de ces applications peuvent fonctionner si vous êtes hors ligne, et elles sont destinées à suivre votre vitesse lorsque vous faites d’autres activités, comme voler dans un avion, faire du vélo, prendre un train ou un bus, courir, marcher et même conduire.

Voici quelques applications de compteur de vitesse GPS fortement recommandées par les jet-skieurs.

  1. DigiHUD

La première application est DigiHUD, qui est disponible sur le Google Play Store. Cette application gratuite fonctionne que vous ayez ou non une connexion cellulaire, qui peut être inégale lorsque vous êtes dans l’eau sur votre jet ski.

Le HUD dans DigiHUD signifie affichage tête haute, présentant des informations telles que la distance parcourue et votre vitesse actuelle. Le mode d’affichage normal est le mode par défaut, mais vous pouvez également passer en mode HUD. Ce mode agit comme un affichage en miroir de votre vitesse, un peu comme un reflet du pare-brise. DigiHUD recommande d’utiliser ce mode si vous faites du jet ski après la tombée de la nuit.

Voici un aperçu de toutes les données que DigiHUD peut vous montrer sur votre compteur de vitesse virtuel :

  • Indicateur de niveau de batterie
  • Temps
  • Odomètre
  • Statistiques
  • Boussole
  • Distance parcourue
  • Vitesse de pointe
  • Vitesse moyenne
  • Vitesse actuelle

Basculez entre les affichages de vitesse en nœuds, kilomètres par heure (KMH) ou MPH.

  1. Dynamaître

Dynamaître est fait pour les coureurs de dragsters, mais les jet skieurs l’utilisent tout le temps, d’autant plus que cette application est gratuite. S’appuyant sur le GPS Bluetooth, Dynomaster vous permet de personnaliser votre compteur de vitesse afin qu’il n’affiche que les informations les plus pertinentes pour vous à ce moment-là.

Avec Dyno Graphs, vous pouvez revenir en arrière et revoir vos chiffres pendant toute la durée de votre voyage. Dynomaster est même compatible avec Microsoft Excel pour l’export de données ainsi que Google Earth.

  1. Affichage rapide

La dernière application de compteur de vitesse GPS à considérer est Affichage rapide, disponible uniquement pour les utilisateurs d’Android sur le Google Play Store. S’appelant une « application de compteur de vitesse avancée », SpeedView prend les données du GPS de votre Android pour créer un graphique de vitesse pendant que vous faites du jet ski. Le graphique fournit des données telles que la durée de votre voyage, votre distance, votre direction et votre vitesse moyenne.

Une boussole linéaire incluse vous gardera sur la bonne voie chaque fois que vous partirez en jet ski. Si vous accumulez des données de conduite que vous souhaitez conserver, SpeedView les exporte vers des programmes tels que Google Earth et plus encore.

Dernières pensées

Les compteurs de vitesse pour jet ski ont beaucoup en commun avec le compteur de vitesse que vous utilisez quotidiennement dans votre voiture. Il n’y a qu’une seule différence clé : la roue de vitesse du jet ski entraîne de nombreuses imprécisions de lecture de la vitesse. Plutôt que de risquer de recevoir une contravention ou même d’être arrêté pour excès de vitesse, vous feriez bien mieux d’utiliser une application de compteur de vitesse GPS à la place.