KTM fabrique-t-il un côte à côte?

Il y a une réponse très courte à la question « KTM fait-il un côte à côte, et la réponse est non.

KTM ne fait pas de côte à côte et ils ne l’ont jamais fait. Il y a beaucoup de choses qui expliquent pourquoi KTM ne fait pas de côte à côte et c’est précisément ce dont nous allons discuter dans cet article.

Maintenant, j’écris généralement sur les côte-à-côte. Nous entendons parler d’entreprises comme Polaris, Can-Am, Honda, Yamaha et Kawasaki. KTM n’est pas un nom bien connu dans le monde du côte à côte et c’est parce qu’ils ne produisent pas de côte à côte.

KTM est cependant un nom très connu dans le monde des sports motorisés dans son ensemble. En fait, ils font partie des pionniers des sports motorisés et des courses tout-terrain. Afin de comprendre où en est KTM et pourquoi ils produisent ce qu’ils produisent, nous devons d’abord examiner leur histoire.

Histoire de KTM

années 1930

L’histoire de KTM a commencé dans une petite ville appelée Mattighofen en Autriche en 1934. Le nom d’origine de l’entreprise s’appelait Kraftfahrzeuge Trunkenpolz Mattighofen, bonne chance pour le prononcer, et c’était un atelier de métallurgie.

La société Trunkenpolz est finalement devenue un fournisseur officiel de motos avec la vente de la moto DKW. En 1938, KTM avait connu une expansion exponentielle et était devenu l’un des plus grands ateliers de réparation de motos et de voitures de toute l’Autriche.

Cependant, la simple réparation de motos et de voitures ne suffisait pas. Comme pour toutes les bonnes entreprises, une croissance élargie vous permet d’accéder à différents créneaux au sein d’un marché, ou à un tout nouveau marché.

années 1950

Ainsi, en 1951, KTM a développé sa propre moto, la R100, qui était une moto légère de 99 cm3. Bien que nous connaissions et adressions toujours la société sous le nom de KTM, le titre «KTM» n’est venu qu’en 1953, lorsque la société est devenue officiellement connue sous le nom de Kronreif, Trunkenpolz, Mattighofen.

À ce moment de leur histoire, l’entreprise produisait trois motos par jour avec une équipe de 20 travailleurs. Au cours des cinq prochaines années, KTM est renommé une fois de plus par un grand actionnaire du nom d’Ernst Kronreif et la société s’appelle Kronreif & Trunkenpolz Mattighofen.

Car si vous détenez un grand nombre d’actions dans une entreprise, une simple virgule ne suffira pas à faire la distinction et un « & » doit être mis en place.

Au cours de ces mêmes cinq années, KTM a également remporté diverses courses de motos et la première moto de sport est fabriquée, la Trophy 125cc. En 1959, KTM a rencontré un obstacle sur la route et la production de motos a cessé en raison d’une crise dans l’industrie des deux roues. KTM a donc produit des scooters et des cyclomoteurs à la place.

années 1960

Les cyclomoteurs se sont assez bien vendus, en particulier le Comet, fabriqué pour la première fois en 1963, ayant atteint 10 000 unités fabriquées en 1966. Les motos ont recommencé à produire en 1964 et les courses ont repris avec KTM remportant plus de victoires.

années 1970

Les années 1970 ont tenu plus que Woodstock et une grande ère de la musique, en particulier pour KTM. En 1970, KTM a commencé à produire ses propres moteurs (auparavant, de nombreux moteurs provenaient de Sach, un fabricant de motos basé en Allemagne).

De nouvelles motos de motocross 250cc plus grandes ont commencé à être fabriquées et avec ces motos plus grandes, une main-d’œuvre plus importante pour KTM, les faisant passer jusqu’à 400 travailleurs.

En 1975, KTM avait remporté avec ses motos le motocross autrichien, mais aussi l’enduro européen et le championnat du monde de motocross. KTM avait une sélection de 42 modèles différents et gagnait des courses à droite et à gauche.

En 1978, KTM s’est encore agrandi avec une filiale américaine à Lorain Ohio et en 1980, le nom de KTM a de nouveau changé, cette fois en « KTM Motor-Fahrzeugbau KTM ».

années 1980

Les années 1980 ont été une période de mises à niveau pour KTM et pour l’industrie de la moto dans son ensemble. 1981 a eu lieu la production du premier vélo de motocross 125cc refroidi à l’eau, et en 1982 la suspension des roues arrière « Pro Lever » est intégrée aux vélos, et le développement des moteurs 4 temps refroidis à l’eau commence.

KTM a également commencé à fabriquer des radiateurs dans les années 80 et produisait des motos encore plus grandes telles que des modèles de motos 500cc et 560cc. En 1986, KTM a été la première entreprise à proposer des freins à disque à l’avant et à l’arrière du vélo, ce que nous avons fini par voir de série sur les motos partout.

En 1988, KTM a cessé de produire des scooters et s’est concentré uniquement sur les motos et en 1989, Hans Trunkenpolz, le fondateur de KTM, est décédé.

années 1990

Les années 1990 sont celles où KTM a été secoué mais est revenu en force, car en 1991, KTM dépose le bilan et la société est scindée en quatre branches indépendantes : radiateurs, motos, vélos et outillage.

La faillite n’a pas vraiment affecté la division moto car en 1992 KTM Sportmotorcycle GmbH, le nom de la division moto s’ouvre et le design de moto Enduro, récemment créé, remporte le titre de champion du monde.

Rien qu’en 1995, KTM a acquis le suédois Husaberg AB et repris White Power Suspension, produit 12 000 motos et remporté deux titres de champion du monde d’enduro.

Les années suivantes, KTM remportera de nombreux autres titres de champion du monde, créera le moteur KTM LC4 avec un démarreur électrique, construira une nouvelle usine d’assemblage avec un centre de R&D et ouvrira une filiale en Espagne.

années 2000

En 2000, KTM ouvre une filiale Marketing en France et réalise une très belle année de compétitions remportant 6 Championnats du Monde.

En 2003, KTM a lancé son modèle 950 Adventure et a annoncé le modèle de moto 990 Duke.

En 2006, KTM a annoncé que son partenariat avec Polaris serait extrêmement dégradé et qu’il ne fournirait que quelques moteurs pour VTT.

De 2004 à 2008, KTM a fabriqué des VTT prêts pour la course, mais après le crash économique de 2008, ils ont vraiment mis de côté toute leur production. Le crash économique n’a cependant pas du tout affecté le monde du motocross pour KTM.

Ils continueraient à gagner de nombreux autres titres et en 2010, KTM a réalisé ce qui semblait impossible et a remporté tous les titres de championnat du monde de motocross.

KTM a prospéré tout au long des années 2000 et a généré pas mal de revenus et continue de remporter des titres de course. Leur objectif principal en ce moment est les motos comme c’était le cas depuis le début.

Pourquoi pas côte à côte ?

Puisque vous avez une assez bonne compréhension de l’histoire de KTM et de ce qu’ils ont accompli au fil des ans, vous pouvez voir pourquoi ils ne produisent aucun côte à côte.

Ils n’ont tout simplement jamais été sur le marché côte à côte. L’entreprise a commencé comme un atelier de réparation de motos et de voitures a fait son chemin dans la production de motos et est devenue l’une des meilleures entreprises de sports motorisés pour motos au monde.

Bien qu’ils aient fabriqué des VTT pendant une courte période, ils ont arrêté la production assez rapidement pendant la période sèche pour la production de VTT dans les années 1990. En termes simples, KTM s’est toujours concentré sur les motos, c’est-à-dire et a été leur créneau depuis leur création.

Le marché côte à côte n’a vraiment gagné du terrain que depuis la dernière décennie, et une fois que des entreprises comme Polaris, Can-Am, Yamaha et Kawasaki y ont mis les dents, il a été difficile de les dépasser. maintenant qu’ils ont établi une présence établie sur ce marché, bien que KTM ait déjà une grande présence elle-même dans la communauté des sports motorisés, cela ne devrait pas être trop difficile.

KTM sait juste ce qu’ils sont et ce dans quoi ils sont bons, et honnêtement, vous devez respecter une entreprise qui excelle dans ce dans quoi elle est bonne et qui ne fait que continuer à s’améliorer et à progresser, c’est ce que font les grandes entreprises.

Les côte-à-côte sont-ils dans l’avenir de KTM ?

Bien que KTM se soit consacré aux motos et qu’ils ne détourneront probablement jamais leur attention de ce créneau, il peut en fait y avoir des rumeurs selon lesquelles KTM pourrait plonger ses pieds dans le monde côte à côte.

En mai 2018, KTM AG et CF Moto ont annoncé la construction d’une usine de production de 1 000 000 pieds carrés. Alors que KTM AG produit des motos sous les marques KTM et Husqvarna, CF Moto produit davantage de VTT et de côte à côte.

Un partenariat entre les deux sociétés peut soulever des sourcils parmi les fans et même les dirigeants des sociétés elles-mêmes. Se pourrait-il qu’en partenariat avec CF Moto, KTM puisse mettre une partie de sa R&D dans des côte à côte?

Seul le temps nous le dira vraiment, mais avec la popularité croissante des côte à côte et avec de plus en plus de courses comme le rallye Dakar se concentrant sur la classe côte à côte, il ne serait pas surprenant de voir KTM, sinon faire un côte à côte complètement, au moins aider à produire des composants pour les véhicules CF Moto.